Analyse brève


Prothèses de hanche et de genou : HBPM ou inhibiteur du facteur Xa ?


  • 0
  • 0
  • 0
  • 0



28 01 2013

Analyse de
Neumann I, et al. Oral direct factor Xa inhibitors versus low-molecular-weight heparin to prevent venous thromboembolism in patients undergoing total hip or knee replacement: a systematic review and meta-analysis. Ann Intern Med 2012;156:710-9.


Conclusion
Cette méta-analyse confirme qu’une plus-value clinique nette du rivaroxaban et de l’apixaban versus HBPM en prévention des événements thromboemboliques en cas d’intervention orthopédique majeure (PTH et PTG) n’est pas franche en termes de survenue d’événements cliniques (thromboembolie et saignement) et que le risque de saignement est plus important avec des doses plus élevées de ces 2 médicaments anti facteur Xa.



Texte sous la responsabilité de la rédaction francophone

 

Nous avons déjà commenté dans la revue Minerva plusieurs études (ou méta-analyses) concernant les nouveaux anticoagulants oraux (non antagonistes de la vitamine K) utilisés en prévention des événements thromboemboliques lors d’une chirurgie orthopédique majeure programmée (prothèse totale de hanche (PTH) ou prothèse totale du genou (PTG)), soit inhibiteur du facteur Xa (rivaroxaban (1-3), apixaban (4) soit anti-thrombine (dabigatran (3).

Une synthèse méthodique avec méta-analyse de bonne qualité (5) somme les résultats de 22 études concernant les inhibiteurs du facteur Xa (rivaroxaban et apixaban) dans cette indication orthopédique. Elle montre versus HBPM :

  • ne absence de différence pour la mortalité totale : différence de 0/1000 patients (IC à 95% de 2 en moins à 1 en plus)
  • une absence de différence pour les embolies pulmonaires non fatales : différence de 0/1000 patients (IC à 95% de 1 en moins à 2 en plus)
  • oins de thromboses veineuses profondes symptomatiques : 4/1000 patients (IC à 95% de 3 à 6 en moins) (preuve de haute qualité)
  • plus de saignements majeurs : 2/1000 patients (IC à 95% de 0 à 4 en plus) (preuve de qualité modérée)
  • les saignements sont plus fréquents sous hautes doses de rivaroxaban et apixaban versus HBPM mais non avec les doses moins élevées.

Les auteurs de cette méta-analyse soulignent que la plupart des études ne rapportent pas les données pour une proportion substantielle des patients inclus et que dans 8 études le suivi est de maximum 14 jours.

 

Conclusion

Cette méta-analyse confirme qu’une plus-value clinique nette du rivaroxaban et de l’apixaban versus HBPM en prévention des événements thromboemboliques en cas d’intervention orthopédique majeure (PTH et PTG) n’est pas franche en termes de survenue d’événements cliniques (thromboembolie et saignement) et que le risque de saignement est plus important avec des doses plus élevées de ces 2 médicaments anti facteur Xa.

 

Références

  1. Chevalier P. Rivaroxaban plutôt qu’une HBPM après chirurgie orthopédique élective majeure ? MinervaF 2009;8(1):4-5.
  2. Chevalier P. Rivaroxaban et prothèses totales de genou ou de hanche (suite). Minerva online 28/03/2011.
  3. Chevalier P. Dabigatran ou rivaroxaban et prothèses totales de genou ou de hanche. Minerva online 28/5/2012.
  4. Chevalier P. Post PTH : apixaban après rivaroxaban et dabigatran. Minerva online 28/05/2011.
  5. Neumann I, Rada G, Carlos JC, et al. Oral direct factor Xa inhibitors versus low-molecular-weight heparin to prevent venous thromboembolism in patients undergoing total hip or knee replacement: a systematic review and meta-analysis. Ann Intern Med 2012;156:710-9.
Prothèses de hanche et de genou : HBPM ou inhibiteur du facteur Xa ?



Ajoutez un commentaire

Commentaires